Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
plaisir-jardin.com

plaisir-jardin.com

Menu
La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.

La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.

Ce samedi après-midi c'était un joli moment attendu depuis plusieurs mois: aller chercher la commande de rosiers racines nues chez Emile et Marie-Rose Foucart.

Vous vous souvenez, lors de notre visite en début d'été et face à la nouvelle de l'arrêt de leur activité pour une retraite bien méritée, je leur avais demandé s'ils pouvaient me préparer pour cet automne toutes leurs obtentions que je n'avais pas encore la chance d'avoir au jardin.

Pourquoi ? Pour ne pas que ce travail, cette passion, ces émotions disparaissent avec l'activité de la pépinière et parler d'eux à chaque fois que quelqu'un croisera un de leurs rosiers au jardin.

Nous avons déjà ici 'Mélanie Foucart-Bonnet', 'Luc Noel', 'La Surprise du Chef', 'Princesse Violette', 'Reine des Violettes panachée', 'Ballerinetta', 'La belle Lesdinoise' et enfin 'Emile' ... qui sont tous des rosiers uniques en leur genre et tellement émouvant ... il aurait été dommage de dissocier cette jolie famille.

Alors voici les nouveaux venus au jardin:

'Marc Knaepen',

un rosier hybride de moschata issu du même fruit que 'Princesse Violette' et 'Luc Noel'. Un beau rosier vigoureux et florifère rose assez vif.

Arbuste compact formant une boule de 1m de toute part.

Photo d'Isabelle (http://alittlebitofparadise.eklablog.com/)

Photo d'Isabelle (http://alittlebitofparadise.eklablog.com/)

'Fête des roses'

Aucune photo trouvée sur le net, bon ... je rattraperai ce manque dès l'été prochain.

Créé en 2004, c'est un grand arbustif pouvant s'utiliser en grimpant aux fleurs rouge-fuchsia en bouquet.

C'est le rosier au centre de la photo en rosevif

C'est le rosier au centre de la photo en rosevif

'Henri Foucart'

En l'honneur de leur père, c'est un très bel hybride de thé rouge en coupe bien pétalé.

Trapu, florifère et remontant. 2005

La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.

'Aurore de Brunehaut'

Un grimpant d'un rose tendre nuancé de rose vif au feuillage bien brillant et vigoureux.

Il rappelle un peu 'New Dawn' mais plus nuancé et plus parfumé. 2005

La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.

'Super Koster rose'

celui là je vous en vais déjà parlé, c'était un coup de coeur lors de notre première visite

C'est un sport (mutation de couleur) de Koster qui était rouge mais ici en rose.

J'adore ses roses globuleuses ... un charme fou

La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.

'Blanche de Lesdain'

Une "hors-catalogue" que nous avait présenté Isabelle.

Photo d'Isabelle (http://alittlebitofparadise.eklablog.com/)

Photo d'Isabelle (http://alittlebitofparadise.eklablog.com/)

'Framboise'

Oh ils ne nous en avaient pas parlé de celui là, on l'avais découvert dans un bouquet chez eux. Un hybride de thé rouge qui remonte en rose vif avec un parfum incroyable.

La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.

'Mme Degouis'

là ce n'est pas une création maison mais d'un ami ... ils doivent être les seuls à continuer à le greffer ... non mais ... pas question de le voir disparaître ... hop hop hop dans la commande.

Hybride de thé vanille ombré de pourpre sur un feuillage brillant.

'La Surprise du Chef'

Si vous avez bien suivi le début, je l'avais déjà ... oui mais je l'adore ... il en fallait bien un euuuuh non deux autres pour l'accompagner.

C'est un superbe buisson au feuillage élégant pourpré et dentelé. Ses fleurs virevoltent à la lumière pour déployer de larges pétales orange translucide.

Vous trouverez sa présentation ici.

La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.La (dernière) commande rosiers chez les Foucart.

 

Voilà ... je ne désespère pas de découvrir d'autres créations issu de leur talent et de leur passion même en retraite et qui sait rejoindront peut être par chance le jardin tout comme d'autres qu'ils n'ont pas multiplié comme 'Sidonie'.

 

Cet hiver, je vous présenterai notre dernière visite en septembre ... de quoi rêver encore et encore que ce lieu fabuleux ne s'endorme pas tel le chateau de la belle au bois dormant derrière le rideau de velours d'une retraite bien méritée.