Le rosier 'Goethe'

  • David Henriet
  • Roses

Prêt pour découvrir de nouveaux rosiers ?

La prochaine thématique est une famille que j'adore (d'ailleurs l'un d'eux orne le fronton du blog): les rosiers mousseux. Ils ont été une dizaine au jardin à la plantation, aujourd'hui plus que 2 ... mais je pense qu'ils vont revenir dans les prochaines années.

Une nouvelle page (ici) va donc être créée dans la thématique des rosiers anciens (bandeau à droite) et les différentes variétés seront rajoutées au fur et à mesure.

Pour le premier, un rosier intriguant: 'Goethe'

C'est un grand arbustif au port étalé pouvant se hisser au delà de 1m50 voir jusque 2m.

Son charme n'est pas vraiment dans sa floraison mais dans ces puissants et nombreux aiguillons fins et long rouges.

La mousse abondante se mêle aux aiguillons et recouvre le bouton dans tes teintes vert-brunâtre.

Originalité pour un mousseux: c'est le seul que je connaisse à fleurs simples. En effet de charmantes petites fleurs s'épanouissent sur de généreuses grappes de 3 à + de 10 fleurs. Les pétales sont rose-magenta s’éclaircissant au blanc à l'intérieur comme pour mieux mettre en valeur un coeur d'or d'étamines.

La floraison est non remontante mais généreuse et il faut bien l'avouer les branches ont tendance à être flasque après une forte pluie le rendant arqué. Il sera idéalement placé en fond de massif ou associé avec un autre rosier au port plus harmonieux.

Le rosier 'Goethe'

Créé par l'Allemand Peter Lambert en 1911 depuis le croisement d'un Rosa multiflora avec un rosier mousseux (inconnu), il le dédia au poète Goethe pour son intérêt aux plantes et particulièrement aux roses dont il avait étudié la prolifération et en avait fait des écrits (source: François Joyaux).

Son port arqué (P. Lambert le décrivait lui même comme un "polyantha moussue semi-rampant"), sa sensibilité aux maladies, l'a fait disparaître des catalogues de nombreux rosiéristes mais on peut encore le trouver pour les rosophiles et il saura toujours apporter caractère et authenticité aux jardins.

Le rosier 'Goethe'
Le rosier 'Goethe'Le rosier 'Goethe'

Rosier Goethe

Obtenteur: Peter Lambert (Allemagne)
Année: 1911
Filiation Rosa multiflora  x rosier mousseux inconnu
Type: mousseux ancien
Résistance: faible
Parfum:  léger
Remontance: non
visite jardin  

arbustif-ancien.jpg

Retrouvez les autres rosiers mousseux de ce site en cliquant ici:

Lydie 20/02/2015 12:44

c'est un rosier original ! j'aime beaucoup ! Dans un grand jardin c'est sûr que j'aimerais l'avoir :) pour un petit jardin il va être plus difficile à utiliser... il a moins d'atout qu'un rubrifolia par exemple... mais ça reste un beau rosier à mon goût ! encore un qui dit haut et fort ne m'aimez pas que pour mes fleurs !

David 20/02/2015 12:49

C'est tout à fait ça Lydie et d'ailleurs on les oublierai presque.
Ravi de te l'avoir fait découvrir.
Bisesssss

Gine 20/02/2015 07:59

Un rosier de collection, mais je dois bien dire qu'il n'aurait pas ma préférence! La fleur paraît étiolée, et le charme des épines me laisse plutôt songeuse! Mais j'ai été voir ta lise et il y en a des plus convaincains, comme le magnifique Salet ou le sombre Nuits de Young!
Merci pour la découverte et bonne journée.

David 20/02/2015 08:08

Bonjour Gine;
il faut avouer que les rosiers mousseux ne sont pas "parfait" pour quelqu'un qui désire n'avoir que 5-10 rosiers et celui là fait + partie des collectors. Je ne le recommanderai pas moi même à un néo-jardinier mais il a sa place sur ce blog pour qu'il ne disparaisse pas complétement :-)
A très vite pour une nouvelle fiche (parution à 9h)
Bisesss

nath 19/02/2015 21:28

Bonsoir , un petit nouveau dans ton jardin ? les rosiers mousseux je ne connais pas ! je pensais à un rosier ancien tout simple ça me fait penser qu'au bout du jardin j'ai un pied de ce genre je vais regarder si il a de la mousse ... en tous les cas il pousse bien fleurit tous les ans il fait sa vie tout seul ! J'arrive du Pays Basque et là bas j'ai vu des plantes exotiques il ne gèle pas dans cette belle région ! Tout au bout de la France il doit faire bon y vivre , les géraniums passent l'hiver dehors !
Merci pour toutes ces explications bonne fin de semaine et bonnes plantations au jardin bise de nath p

David 19/02/2015 21:31

Bonjour Nath,
la mousse au revers de la fleur est caractéristique en effet.
Le Pays Basque, je connais bien , mon père en est originaire (Biarritz) mais c'est vrai que du côté de ST Jean et Espelette, il ne gèle jamais
Bisessss

emmanuelle 19/02/2015 20:23

Il est pétillant et piquant .Pourquoi David plus que deux chez vous c'est des échecs .Je n'ai pas de rosiers mousseux ici il à l'air gigantesque il faut le jardin pour .....merci de faire connaitre .
bonne soirée David

David 19/02/2015 20:52

Bonsoir Emmanuelle,
au départ j'avais planté tous les rosiers anciens que j'avais pu trouvé et le jardin n'était fleuri qu'au printemps (période ou je travaille tous les jours en ne profite pas du jardin) et en été il ne me restait que des feuilles malades. Désormais je ne les plante plus ensemble à la "collection" mais les intégre aux massifs parmi vivaces et annuelles pour plus d'harmonie et de vie.
Effectivement 'Goethe' est original mais je ne le conseillerai pas pour un petit jardin .... + pour un collectionneur.
Belle soirée

Alix 19/02/2015 20:17

Je connais bien mal les mousseux. Cette thématique va être très instructive. Il me semble avoir lu qu'ils étaient plus sensibles aux maladies que les galliques. Ce qui c'est malheureusement vérifié chez moi avec Eugénie Guinoisseau !! Tu as sans doute plus de recul. As-tu fait cette constatation ?
Bises.

David 19/02/2015 20:39

Bonjour Alix,
effectivement ils sont plus sensibles et moins vigoureux que les galliques puisque ce sont des mutations de centifolias ... tu trouveras + d'infos sur la famille dans le lien en bas d'article.
Les buissons ne sont pas des plus poussants, souvent de la tache noire mais quelques uns sortent du lot comme 'Salet' ;-)
Bisessssssssssss

Isabelle 19/02/2015 19:13

En voilà un qui nous a tous beaucoup impressionnés à Sangerhausen !
Je crois d'ailleurs qu'il te faudra le livre de Monique dès qu'il paraîtra (Moss Rose).

David 19/02/2015 19:16

Bonjour Isa,
oh que oui je le convoite déjà :-) Il sera traduit en français ou pas pour l'instant (en fait ça importe peu ... je le veux !)
On a failli acheté 'Goethe' à Chaalis mais j'avoue ne pas avoir eu d'affinité avec la rosieriste, j'attendrais chez Mela-Rosa ou Daniel :-)
Bisesssssssssss

David Henriet© 2016 -  Hébergé par Overblog