Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
plaisir-jardin.com

plaisir-jardin.com

Menu
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

L'année dernière lors de la venue de nos amis lorsque nous nous nichions sur la table de salon de jardin sous les charmes, j'avais honte ... honte de cette barrière disgracieuse installée pour éviter que les enfants n'aillent à l'étang. Honte de ce massif sinueux sans intérêt, honte de l'entretien de cette zone "sauvage" mais aussi déçu de ne pas avoir grand chose à montrer aux visiteurs.

C'était décidé, cette verrue doit disparaître ... et non seulement ce ne sera plus moche mais ce sera un des plus chouettes coin du jardin, nah, à l'instar du avant-après du massif en devanture:

Le challenge était donc lancé, en 1 an, faire surgir de cet endroit des dizaines de rosiers noyés dans un champ de vivaces et annuelles.

On avait commencé à retirer les buis pour les repiquer devant la maison, et supprimer cette vilaine clôture.

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

Les plantes seront déplacées par la suite mais en attendant dès le milieu d'été, ... on pousse les murs ! Et on repose une nouvelle cloture en chataignier environ 7m50 plus loin

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

A la fin de l'été je dessine les massifs à la cordelette pour pouvoir les retourner dès l'automne (lien ici).

Les rosiers sont plantés en mars (cette partie du jardin est inondée tout l'hiver), les vivaces et annuelles le 02 juin ... oui je sais je suis en retard...

En attendant que les rosiers prennent leur essor et que les vivaces s'épaississent, de nombreuses masses d'annuelles couvrent le sol. Plusieurs scènes ne seront pas renouvelées l'année prochaine, peu importe ... le jardin n'est pas un musée et il évolue chaque année.

Il y a

le massif blanc

un massif droit sur le côté roseraie et sinueux de l'autre.

Floraisons blanches et feuillage gris bleuté exclusivement ... un jardin nuage où les boules de verres flottent comme une bulle à savon.

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

Le massif blanc bleu

Inspiré par la merveille de massif réalisé par Fabienne, j'ai essayé de reporter ici la Fabienne'Touch, avec bien moins de réussite je l'avoue. Quelques erreurs de castings qui seront rectifiées l'année prochaine.

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

Le massif du rose au violet

Le plus grand. Dégradé de teinte des plus douces au violet saturé. Il est placé derrière le massif blanc-bleu ce qui oblige de travailler les camaieux de mauve sur le côté limitrophe.

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

Le massif pourpre-abricot

Là c'est Bénédicte qui m'a inspiré même si je n'ai profité de ses photos que sur son blog. L'occasion de profiter des douces teintes pêches et abricots, des ténébreux pourpres mais aussi de placer les rosiers rouges et orangées dans la zone plus ombragée.

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.
Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

La haie des Rugosas

J'apprécie beaucoup les Rugosas et un ami précieux m'a offert 'Frau Dagmar Hastrup'. Il fallait que sa famille soit dignement représentée ... c'est donc une haie de ces beaux rosiers rustiques et généreux qui garni la ganivelle (cloture de chataignier). A leur base asters et légumes viennent les rejoindre. Poivrons, courges et potirons colorent le massif avec des vivaces plus sauvageonnes.

Voilà donc ... en un an ... la nature nous offre bien des merveilles.

Ce n'est pas parfait, ça ne le sera d'ailleurs jamais, mais faire surgir un oasis de teintes, de senteurs, de vie en quelques mois, c'est possible.

Côté financier, il y a un apport certes, mais la plupart des vivaces et annuelles ont été multipliées sur place.

Alors ... allez y ... foncez ... jardinez ... et vous récolterez bien plus que vous n'aurais semé.

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

Pour les curieux, le prochain avant-après ?
Mmmmh il y en a de nombreux en prévisions, alors les prochaines verrues du jardins à qui il faudra dire au revoir:

- le tas de gravas sous le boulot (d'ailleurs le boulot est déjà tombé)

- le champ de boue suite aux travaux d'assainissement

- le mur de la dépendance en parpaing disgracieux

- et notre ancien massif sur la face Nord de la maison qui ... est devenu ça ... rendez vous dans 1 an pour faire le point ?

Avant-Après: les massifs à l'arrière de la maison.

Alors top chrono pour l'ouverture en juin, vous êtes prêts ? ... suivez moi ;-)