Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
plaisir-jardin.com

plaisir-jardin.com

Menu
Le debrief du Week-end

Le debrief du Week-end

Le debrief du Week-end

Le beau temps est de retour, nous sortons de notre léthargie hivernale... l'envie de se remuer au jardin nous titille ... go go go ! 

Si vous êtes toujours de l'aventure des Followers de ce blog, ça vous dit de reprendre les Debrief du week-end ? 

Alors let's go c'est partit !

Petit point 

Les travaux de l'assainissements ont été réalisés (malgré l'urgence début 2018) en novembre 2018... et malgré les dires du gérant de l'entreprise reprenant les travaux ... de nombreuses déconvenues et anomalies structurelles ... j'ai du encore attendre le passage de la société il y a 15 jours pour clôturer le dossier avec la reprise des anomalies rendant l'utilisation impossibles mais aussi éponger l'amateurisme, l'absence de finitions, la non remise en état du terrain etc...

J'en parlerais probablement un peu plus tard ... le temps d'encaisser ... ça et les éoliennes ça commence à faire beaucoup ... tiens au fait y'en a 5 nouvelles maintenant mais sur la gauche du terrain ... surpriiiiise.

Enfin bref, la plupart des gros oeuvres de ce printemps consisteront à remettre en état cette partie du terrain qui a été malmenée. C'est toujours râlant quand on paye une entreprise paysagiste en amont ... et qu'on doit tout refaire.

Allez ... on passe à autre chose, on va pas rester le moral dans les baskets ... ou dans les bottes ... mais quand on est face à des gens qui n'assument pas leur manque de professionnalisme et vous mentent délibérément ... on ne peut pas avancer.

Les achats de la semaine

Le terreau

Le terreau horticole etait en promo au Gamm Vert du coin, 2 séries de 6 sacs de 70L nous ont rejoint pour les prochains semis. J'aimerai que ce poste de dépense et d'intrants soit supprimé à moyen terme avec le compost maison mais en attendant ...

 

 

Le debrief du Week-end

Des livres

Une première fournée la semaine dernière (bon d'accord y'en a eu d'autres cet hiver déjà)

Le debrief du Week-end

Et une nouvelle fournée car j'avais oublié le livre sur les pivoines.

 

Le debrief du Week-end

De la récup

J'ai récupéré au taf des plateaux de petites boutures de houx qui n'avaient pas trouvé preneur à Noel... ça aurait été dommage de les jeter ... donc ce sont 8 plateaux de 30 sujets chacun qui rejoignent le jardin.

Cécile a commencé à retirer les boules artificielles, ces sujets remplaceront probablement les buis si les pyrales arrivent jusqu'ici et je prévois l'arrivée d'arabesques dans le jardin pour les panachés.

Je suis "ouvert" sur le remplacement des buis (il y en a plus de 200 ici) mais peu de persistants résistent dans notre jardin crash-test ... les fusains, pyracanthas ont déjà fait les frais des hivers humides et glaciaux.

Si on se pose un peu ... le seul arbre persistant de nos forêt ici est le houx ... alors ... lets go !

Le debrief du Week-end

Samedi après midi

Parce que samedi matin est vite passé entre les courses (confères sacs de terreaux, colis de livres), aller-retour pour amener le fiston à la boxe et un petit tour à la déchetterie ... que le temps file vite !

L'envie de grattouiller les massifs nous titille mais non non  ... il faut avancer dans nos chantiers structurels et il est grand temps de détruire une des verrues du jardin: l'ancienne citerne d'eau.

Il s'agit d'une citerne adossée au pignon de la maison (côté Ouest) en briques doublée d'un enduit hermétique. Elle est voûtée sur le dessus et recouverte de terre.

Elle servait pour abreuver les vaches autrefois dans l'étable voisine puis a servi de fosse sceptique. 

Partiellement à ciel ouvert, accessible aux enfants et animaux, elle était très dangereuse et l'historique de la maison nous ont contraint à programmer sa destruction.

Les 2 entrepreneurs pour les travaux d'assainissements ayant les équipements pour (pelleteuses) et payés pour ... n'ont pas réussi ne serait ce qu'à entamer la destruction ... trop dur, trop costaud ... j'ai demandé à un voisin lui aussi équipé ... même pas tenté ... la seule solution serait de creuser une immense fosse au long et de le détruire au marteau piqueur ...

Mmmmmh impossible n'est pas David ... alors c'est partit ... à la masse, à la pioche, et au marteau burineur.

Je vous préviens elle est de taille: environ 1m80 de haut, 2 m de large sur 4m de long... 

J'aurais pu transformer cette structure en bassin de jardin mais vu qu'il y a un étang à quelques mètres,  un puit non loin ... et surtout un mur commun avec le pignon de la maison ... il fallait assainir tout ça.

Le debrief du Week-end

Je vide la fosse à la pompe vide cave, l'eau s'infiltre sur les côtés constamment et le niveau remonte au fur et à mesure ... ce n'est pas grave.

Je commence à casser une partie d'un mur latéral pour permettre à l'eau de s'échapper sur une partie de la largeur sachant que le fond est hermétique.

Je planterai un arbre à cheval sur cette partie pour que les racines passent des 2 côtés et permettent d'éponger l'eau par osmose pour la passer de l'autre côté de la cuve.

 

Je casse la voute brique après brique ... c'est long, c'est dur, ... mais ça avance...

Le debrief du Week-end

Les gravas sont laissés au fond pour former une couche de "réserve d'eau" et la terre placée au dessus pour former un bon lit fertile.

Par la suite je planterai probablement des Gunneras pour offrir un look exotique et luxuriant tout en pompant l'eau stagnante.

Cécile a une réunion ce samedi soir, je quitte la fosse un peu éreinté au coucher du soleil ... bobo au pied à force de prendre des briques chutantes sur les orteils ... mais content d'avoir bien avancé , je suis presque au pignon.

J'aurais bien aimé avoir fini l'ensemble de la voûte mais il est temps de nourrir les hurlants et il commence à faire noir et manier une machine électrique les pieds dans l'eau dans la pénombre c'est pas top.

 

C'est dimanche !

Dimanche matin

Un p'tit tour sur FB, répondre aux mails qui étaient restés en attente... et on retourne dehors.

Fin de cassage de la voûte

A peine courbaturé de la veille, le sol est encore gelé, ... hop hop hop, c'est maintenant terminé.

Le debrief du Week-end

On peut voir sur l'autre côté l'ouverture dans le mur pour permettre un sortie partielle de l'eau.

Le debrief du Week-end

La machine à percussion reste de sortie pour casser les pièces de béton qui ont servies à sceller l'ancienne station de relevage (et qu'on m'a gentiment laissé au milieu de la pelouse).

Les enfants récupèrent des seaux et des seaux de cailloux, silex et briques dans le terrain qui a été labouré par le passage des machines et le rebouchage des tranchées.

Le debrief du Week-end

Je fais quelques aller-retour en brouette vers l'étang ... 

Le "paysagiste" avait mon accord pour reboucher partiellement une zone de l'étang avec les gravas de l'ancienne station de lagunage en vue de faire une mi hauteur pour créer une zone marécageuse... oui mais voilà il l'a carrément remplis et même plus haut que le niveau du terrain !

Vous trouvez ça écologique vous ? Et encore on a retiré la bache plastique !

Vous trouvez ça écologique vous ? Et encore on a retiré la bache plastique !

Beaucoup de terre a été évacué en même temps (c'était l'emplacement de notre ancien compost) et taper à la pelle n'est pas évident ... mais bon.

4 brouettes ... on fatigue déjà, pffff... bon j'avoue ce sont les courbatures de la veille.

Ne vous inquietez pas j'aurais aussi de la terre qui m'attend pour le rebouchage.

Ca en fait des brouettes en prévision !

Ca en fait des brouettes en prévision !

Oh il est déjà l'heure de faire à manger ... on rentre...

 

Dimanche après midi.

Rebouchage des gravas et argile de la tranchée le long de l'ancienne citerne... C'est galère ... entre le gras de l'argile et les silex ... pour finir on y va à la pioche et on déblaye le plus gros à la main.

Avant - AprèsAvant - Après

Avant - Après

Bon ça ... c'est fait ... je pourrais passer l'après midi au rebouchage mais il y a plus urgent ... un autre vestige de la station d'assainissement: une énorme pile de bastaing de bois de 2m.

Ils ont été démonté à la pelleteuse ... soit ... mais les vis sont restées et sont désormais complètement tordues.

On avait déjà commencé dimanche dernier avec Cécile à les dévisser (péniblement) et les entreposer sur palette au fond du jardin.

 

Au fond celles déjà entreposées

Au fond celles déjà entreposées

Une disqueuse pour couper les vis récalcitrantes, le marteau perforateur pour dévisser celles qui se laissent plus facilement faire ... une pioche pour faire levier parfois ... et  un masque pour se protéger les yeux.

 

Le debrief du Week-end
Vous voyez le genre de vis ... interminables

Vous voyez le genre de vis ... interminables

Le debrief du Week-end

C'est long ... à couper, à transporter ... mais c'est fait !  48 pièces de bois attendent sagement de nouveaux projets: nouveau bassin hors sol, compost, piétement, mur de soutènement, ... les idées ne manquent pas .

Le debrief du Week-end

Je ne vous montre pas souvent ce coin du jardin ... il est assez nature mais donne une belle vue en diagonale de la maison.

Le debrief du Week-end

Pendant ce temps Lapinou tout doux batifole dans l'herbe ... pfff y'en a qui ont de la chance pendant que d'autres commencent à fatiguer ... mais non ... pas possible y'a encore plein de choses à faire.

Le debrief du Week-end

Mais également Cajou.

Le debrief du Week-end

Il est temps de rentrer pour le goûter et ... pour moi une cure de Jus de Pomme ... 2eme bouteille du week-end après celle du jus d'orange et du paquet de figues ... vous savez désormais ... je travaille au sucre.

On ressort et exhume plusieurs blocs de bétons qu'on n'avait pas vu ... ou oublié... probablement une ancienne dalle ... allez hop ... au trou

Le debrief du Week-end

Il en reste un gros morceau à buriner ... ce sera pour un prochain jour, le soleil commence déjà à rejoindre l'horizon.

On bouge la balançoire de place afin que Cajou défriche le massif près du tas de terre.

Le debrief du Week-end

J'aplanis le terrain côté Nord où la terre est en surplus.

Photo avant ... j'ai oublié le ... après.

Photo avant ... j'ai oublié le ... après.

On range le matos, retire encore des cailloux ... et j'essaye de trouver une solution pour remettre le terrain un peu de niveau pour semer du gazon par la suite.

Y'a pas ... cailloux et argile ne font pas bon ménage pour le jardinier. Je n'ai pas de croc ... je sors donc l'écofourche et la motibineuse electrique (il est vrai sou-dimensionnée par rapport au terrain) et je teste...

C'est galère ... les briques empêchent les dents de l'éco-fourche de s'enfoncer et bloquent les pales de la motobineuse... c'est galère ... c'est long ... mais c'est possible... 

Le debrief du Week-endLe debrief du Week-end

Bon, tout n'est pas fini  mais ça avance ... le terrain parait déjà plus sain et offre de belles perspectives désormais.

Le debrief du Week-end

Bon on va cogiter à tout ça... 

Je vous laisse avec quelques narcisses botaniques pimpants.

Le debrief du Week-end