Coup de blues passager.

Et bien on va garder le moral ...

après une semaine au rythme de fou de la semaine* où l'on s'est fait balayé, j'attendais avec impatience ce samedi matin pour profiter un peu du jardin mais pas de chance que des déconvenues. Jeudi dans la nuit des trombes d'eau ont innondé les pâtures et lessivé toutes les fleurs du jardin ... pas grave me direz vous, vue le retard de floraison ce n'est pas si important.


Mais ce matin le temps de revenir des courses, un vent violent souffle sur le bocage par raffalles tourbillonantes. Impressionnant !


Je vous avez déjà évoqué le prunier cassé la semaine dernière (lien ici) et me disais "ce n'est pas grave, j'en ai un autre de la même variété" ... regardez le second dans quel état il est ce matin ! fendu en 2, bon pour la tronçonneuse ... adieu les sublimes prunes Thame Cross à la robe mielleuse de la mirabelle, à la forme de la quetsche et à la pulpe sucrée de la reine claude.

Ironie du sort, j'avais planté là justement une haie de fruitiers hautes tiges pour justement couper le vent qui se dirogeait vers le jardin ... 

 

prunier-2--casse.jpg

 

La bache de la première serre n'a pas apprécié non plus ...

bache-serre-arrachee.jpg

 

Le delphinium blanc fait sa révérence et les pivoines embrassent le sol.

pivoine-et-delphi-tempete.jpg

 

 

Note aux météorologistes avides de notoriété télévisuelle qui nous annonçaient en janvier une année caniculaire: achetez vous de la crédibilité la prochaine fois. On est en été depuis hier, dans 3 mois seulement c'est l'automne et je suis loin d'avoir eu jusque là un coup de soleil !

 

Bon, un gros coup au moral, ce n'est pas la première fois ... on a un genou à terre mais on va se relever et prendre de l'élan pour aller encore plus loin et en attendant voici les fleurs aux teintes du "blues" du moment les 2 rosiers très parfumés: 'pacific dream', 'sissi' et le delphinium highlander.

fleurs-qui-ont-le-blues.jpg

(désolé pour la qualité de la photo mais avec le vent, pas facile d'avoir une photo nette).

 

Allez on se remotive et on relativise. Bon week-end à tous et à toutes et à bientôt sous un ciel plus clément.

 

* Je m'excuse de ne pas avoir suivi vos actualités et vos blogs cette semaine, ce n'est pas faute d'envie mais rien que jeudi rentré à 23h30 pour repartir le lendemain au premier magasin à plus de 3 heures de route de chez moi ... les vacances approchent ... en attendant je pense bien fort à vous même si je n'ai pas pu plus partagé avec vous. Cette après'm je récupère les enfants que je n'ai pas vu depuis 3 jours, ça va faire du bien.

Lydia F 24/06/2013 13:24


C'est un bien triste spectacle, je serais verte de rage aussi. Je le suis déjà par ce temps.


Courage, la vie reprend son cours

David Henriet 24/06/2013 14:46



Bonjour Lydia,


oh on s'habitue à force et déjà on passe à autre chose. Un nouvel arbre sera planté et de gros bouquets de fleurs ployées ornent la maison désormais.


Bonne semaine



le jardin du chat vert 24/06/2013 11:41


Que je te comprends : nous sommes nombreux à être atteints du blues du jardinier ! j'esperais un peu de soleil ce matin, et c'est sous la pluie avec un petit 10° au thermomètre que j'ai emmené
les garçons au collège....


Bises, et bon courage : l'été ne fait que commencer et nous réserve peut-être de jolies surprises !


Charlotte

David Henriet 24/06/2013 12:01



Bonjour Charlotte,


on va regarder le bon côté des choses après la neige de mars, les gelées et le temps pourri de ces 3 mois, ça ne peux pas être pire ...


Vendredi arrivent les vacances, j'ai hâte :-)


 



Magali40 23/06/2013 12:11


:)  N'est-ce pas que l'on relativise après ces images de désolation partout dans les médias ? ...


Je n'ose plus me plaindre de la météo, des pluies continues...mais je comprends que tu sois contrarié par les dégâts dus aux orages. La perte des deux pruniers qui vous régalaient est un
crève-coeur.

David Henriet 23/06/2013 12:31



Bonjour Magali,


c'est sur que je me plains pas vraiment, comme je le disais il y a pire et tu sais de quoi je parle. Juste un coup de blues passager ;-)


Et dire qu'on nous bassinait il y a quelques mois avec la canicule, la sécheresse, c'est bizarre dès qu'il y aura 3 jours de beau temps d'affilé ils vont nous relancer ça ...


On va voir le bon côté des choses: le nénuphar et les hostas sont magnifiques cette année.


Bon dimanche et encore de fortes pensées à ta mère.



Camélia 23/06/2013 11:36


Après le blog de Magali, je découvre le tien qui montre les conséquences d'une météo qui actuellement se déchaîne un peu partout. Bon courage pour nettoyer et réparer. Profite avant tout de tes
enfants. Bises.

David Henriet 23/06/2013 11:42



Bonjour Camélia,


mes petits tracas ne sont rien à côté de Magali (d'où le nom de coup de blues passager ;-). 


De ce fait je fait mes étiquettes sur ardoises bien au chaud à l'intérieur en attendant que le vent s'arrête mais c'est vrai que c'est impressionnant dès qu'on met les pieds dehors.


Bon dimanche et bises



Marie 23/06/2013 09:51


Oh David ! Je suis désolée pour vous et je comprends votre tristesse à Cécile et à toi ! La nature est la plus forte et a toujours le dernier mot... Il nous faut faire avec ce qu'elle nous
donne...  Elle sait aussi se montrer généreuse... Alors, prends du temps pour exprimer toute  ta tristesse et ta colère, elles sont bien légitimes ! Puis rappelle-toi tout ce qui a déjà
été possible dans ton jardin grâce au ciel et à la terre...


Ta passion est toujours là, intacte malgré le découragement, et je sais que tu vas remettre ton magnifique jardin d'aplomb. 


Les vacances sont bientôt là. Elles vont commencer par des retrouvailles et une belle journée !... Prends bien soin de toi. Je t'envoie toute mon affection et je t'embrasse fort fort fort !

David Henriet 23/06/2013 10:38



Bonjour Marie,


merci pour ce gentil message. Ne t'inquietes pas il n'y a qu'un genou à terre et on a connu bien pire.


La bonne nouvelle c'est que la pergola à rosier n'a pas bougée (grace aux embases bétonnées). Par contre pour la serre on attend toujoysr que le vent se lève pour rebacher mais ce n'est pas
encore le cas et les tomates non habitiuées au vent et à la pluie se sont bein abimées ... tant pis , il y a plus grave dans ce monde.


Oh que oui vivement samedi prochain, j'ai tellement hâte.
Bises de l'avesnois. 



rando60 22/06/2013 22:45


coucou David, hé oui par moment on se décourage , mais un rayon de soleil nous ferait tant de bien et ce n'est pas encore pour la semaine prochaine grrrr ; je lis les coms et je souris , te
voyant courant après la vache ( un peu d'humour) , profites bien de ta famille , bisous a vous 4 

David Henriet 22/06/2013 22:54



Bonjour rando, 


sur le coup je ne riais pas trop , j'étais en pantoufle et c'est pas très pratique pour courir.


Bises également.


 



Malo 22/06/2013 22:22


Ph, je comprends ton découragement! Rien qu'à lire la description que tu fais de ces prunes, j'avais envie d'y goûter!!!


 

David Henriet 22/06/2013 22:41



Merci Malo, il y en aura quelques une sur la branche restante mais après la fructification (s'il y a un jour du soleil pour les faire murir) je devrais l'abattre car c'est certain qu'il
succombera à ses blessures et je en veux pas que la moiniliose s'installe dans mon terrain ... on ne sais jamais les rosiers sont de la même famille que les pruniers (rosacées) même éloigné je me
méfie.


Bon dimanche et à bientôt



rouge cabane 22/06/2013 21:58


Le seul point positif c'est au moins la sympathie partagée entre bloggeur(ses)s... nous ressentons forcement ce que les autres éprouvent.... pour le vivre plus ou moins....tant qu'il n'y a pas de
casse... on peut faire avec en maugréant.... quand ça casse, alors là ce n'est vraiment pas top.... courage pour remettre tout cela a peu près d'aplomb.... hélène

David Henriet 22/06/2013 22:04



Bonsoir Hélène, 


oh je préfère que ça n'arrive qu'à moi et que vous n'en patissiez pas mais cette année nous sommes malheureusement tous à la même enseigne.


Après le choc de la déception, on se relève et de nouveaux projets vont voir le jour.. le jardin vit et évolue et pas toujours dans le sens qu'on pensait initiallement.


Bon dimanche et à bientôt



Sylvaine 22/06/2013 21:56


De la pluie et du vent toute la journée ... une grande branche morte de bouleau est ombée, heureusement, nous n'étions pas en dessous !


C'est désolant pour tes pruniers. Il faudrait peut-être envisager la plantation d'arbres plus forts pour faire coupe-vent ?


Bon dimanche et repose toi bien

David Henriet 22/06/2013 22:02



Bonsoir Sylvaine,


j'avis choisi les fruitiers hautes tiges pour rester dans le paysage local (les patures autrefois de l'avesnois étaient plantées de pommier et de ce fait 1er producteur français de pommes en
France avant la 1ere guerre).


Effectivement je vais revoir ma copie cet automne, il faut vraiment que je coupe ce couloir de vent qui me fait des miseres.


Bon dimanche également :-)



Anne-Marie L 22/06/2013 21:16


Je joins mes encouragements aux précédents déjà reçus! J'imagine que, dans de pareils cas, on n'en a jamais assez... Ici, dans les Ardennes belges, pas de malheur, juste marre du mauvais temps et
gros gros retard sur les floraisons, ce qui est un moindre mal à côté de vous, mes amis français. 

David Henriet 22/06/2013 21:40



Merci Anne Marie


heureusement en fait qu'il ya eu aussi du retard où j'aurais persu également les roses. Les pivoines ont attéries en bouquet (qui sent jusque mon canapé), l'ane se régale des branches du prunier
et pour la bache de la serre ça attendra demain car retendre ça sous la pluie et la prise au vent s'avère impossible. 


Bonne soirée et à samedi à Malmedy



Lydie 22/06/2013 14:48


Je vois que le moral est bas partout ! quel crève coeur de voir ton arbre comme ça :'( !


Il m'a fallu trois jours pour m'attaquer au massif le plus touché... je n'y arrivais pas... 2013 ne sera pas dans les annales pour la douceur de son printemps !


bon courage


Lydoe

David Henriet 22/06/2013 18:21



Bonsoir Lydie,


on va effectivement oublier bien vite le printemps 2013 et en attendant un bel automne peut être auront nous quelques jours ensoleillés d'ici là.


Belle journée



louli 22/06/2013 14:05


Je compatis...C'est tellement désolant de voir tout le travail apporté  pour mettre en valeur cette nature qui parfois, malgré cela, ne nous loupe pas...Le découragement est évident, il faut
laisser passer, prendre le temps auprès de tes enfants et sûr que tu te relèveras ensuite ! A bientôt

David Henriet 22/06/2013 18:05



Bonjour Louli,


oh ne t'inquiètes pas je me reléve d'aussitôt, Ce  n'est malheureusement aps la première mésaventure de ce genre. Rien que pour les fruitiers j'ai déjà eu:


- une tempête dite "du siècle" avec le départ de l'ouragan d'Hautmont


- une 2eme tempête soit disant du siècle aussi l'année suivante avce une grêle ayant explosé les écorces.


- un chien terrassier


- des moutons mangeurs d'écorces


- un ane gourmand


- et une vache du voivin m'ayant "piqué" mon cerisier haute tige fraichement planté, j'ai du courir à travers la pature pour le récupérer.


On commence à être un peu habitué en fait ... 


Bon week -end et à beintôt



Nicole 22/06/2013 14:05


Oh la la David, quelle galère tu vis. Nous sommes de tout coeur avec vous. en rentrant de Bretagne, je me suis dit "tiens David n'a pas fait un article de la semaine" je comprends pourquoi. C'est
vrai que c'est vraiment décourageant, pas de printemps, un été complètement incertain, même si on a pas eu de dégâts il y a de quoi déprimer. Allez courage, prend du temps avec tes enfants et tu
remettras tout en ordre petit à petit. Il vous reste encore de jolies fleurs à admirer sans modération.


Bon week-end à vous quatre.


Nicole

David Henriet 22/06/2013 17:59



Bonjour Nicole,


oh chouette un périple breton, tu nous raconteras ?


il n'y a rien de grave, ce ne sont "que" des plantes par contre ce qui a plus affecté Cécile c'est qu'on a persu avec l'orage une jeune poule sabelpoot qu'on a depuis poussin en mars et habitué à
être carréssée et nourrie à la main.


Pour les fleurs restantes, je vais les cueillir juste après pour ne pas tout perdre.


Bon week-end et à bientôt



la luciole 22/06/2013 13:28


Bon, je vois qu'on a le moral àpeuprès au même endroit...


Allez, quelques semaines à tenir et ça ira mieux!


Une année de perdue au jardin...on ne profitera que plus de la prochaine.


*Profite bien de ton week-end*

David Henriet 22/06/2013 17:57



Bonjour, comment ça quelques semaines? Ca va encore durer ?!! 


Je ne plantais jusque là pas de floraison printanière car elles souffraienttoujousr du gel et de la pluie mais je vais quand même pas faire l'impasse aussi sur celles d'été ... 


Allez, on se remotive, on regarde pas par la fenêtre et on s'occupe à l'intérieur.


Bon week end



laetitia 22/06/2013 13:17


Oh David je suis vraiment désolée pour toi , c'est promit je ne ralerai plus contre le temps maintenant que je viens de lire ton article ! Ici , il pleut , il pleut et il pleut encore . Jardiner
fin Juin en poleire et en ciré ... Mais bon rien à voir avec les dégats que viennent de subir tes frutiers !


Bon  courage et bon week-end.


Ps: tes rosiers et ton delphinium  sont très beaux !

David Henriet 22/06/2013 17:54



Bonjour Laetitia,


on vient de rentrer, le temps c'est encore empiré ... bon je vais faire mes étiquettes sur ardoises au chaud en attendant, ce sera toujours ça de gagner.


Entre 2 averses, j'irai cueillir les pivoines pour ne pas les perdre.


Bon week-end


 



Nathalie 22/06/2013 13:16


Désolée pour les dégats ,j'espère que ce temps de malheur va cesser et nous apporter de meilleurs jours !!

David Henriet 22/06/2013 17:51



Bonjour Nathalie,


bon on vient de rentrer avec les enfants, le vent ne s'est pas arrété et maintenant il repleut ... on va faire autre chose en attendant.


C'est certain qu'on apprécie d'autant mieux le soleil quand il sera revenu :-)


Bon week-end



SOPHIE 22/06/2013 13:13


Je suis pas toute seule à avoir le moral dans les chaussettes.. Du courage, on en a revendre...


Heureusement!


Je comprends parfaitement ce sentiment de decouragement: il faut que l'été demarre, c'est tout!


Bises


sophie 

David Henriet 22/06/2013 13:23



Bonjour Sophie,


oh que oui, il faut que l'été démarre ... 
En tout cas je pense bien fort à toi qui a les mêmes déconvenues  
Belle journée et bon week-end 



flo 22/06/2013 12:29


salut david......allez courage.  les vacances arrivent a grands pas. Le métier de commercial n'est pas simple et il faut être un grand optimiste pour se relever a chaque fois


Je sais que tu e en est un donc show must go on.  la fatigue n'est pas notre meilleure alliée.  Concernant le jardin tu remarqueras que je nai pas de billet sur mon blog
dernièrement.  lassée par ces conditions climatiques, je commence seulement a pouvoir prendre qq photos. jaurais besoin dailleurs de toi concernant un rosier a definir.dommage pour les
Mirabelles..C'est tellement bon.courage. .......... ici aussi les vents tourbillonnent sec


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

David Henriet 22/06/2013 12:41



Bonjour Flo,


effectivement "show must go on" et je reste toujours"à fond la forme".


Pour la fatigue ça va, j'arrive à me ressourcer en quelques heures mais la saturation arrive à grand pas ... J-7 avant les vacances et en attendant il faut anticiper en amont le travail qui
devrait être fait pendant les vacances.


Pour ton rosier ce sera avec plaisir, tiens moi au courant.


Belle journée



Lina 22/06/2013 12:25


Que dire qui soit à la mesure de ces déceptions, peut-être que c'est dans ces moments là que l'on mesure le plus les obstacles auxquels le jardinier s'affronte et le petit miracle permament que
sont nos jardins, petits ou grands, sublimes ou plus modestes. Si nous ne mettions pas genou en terre de temps à autre, nous n'aurions plus ce bel élan qui permet nos plus belles créations. Tu
auras plaisir à rendre toute sa beauté à ton merveilleux jardin. Pour l'instant, souffle un peu près de ceux qui te sont chers. 

David Henriet 22/06/2013 12:32



Bonjour Lina,


merci pour ce gentil et doux message. Effectivement de ce fait cette aprés'm sera dédiée à la famille.


Celà faisait bien 8 ans que ce prunier était planté, j'imaginais mes enfants dévorer ces opulentes prunes ... c'est râté et désormais le temps de patienter sur un nouveau sujet ce sera pour les
petits enfants ;-) mais bon il y a plus grave au monde ... le jardin se transforme des fois malgré nous, il évolue mais surtout il vie avec les mêmes blessures et cicatrices que nous.


Je te souhaite un très bon week-end et à bientôt



David Henriet© 2016 -  Hébergé par Overblog