Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
plaisir-jardin.com

plaisir-jardin.com

Menu
Les portes ouvertes du rosiériste Daniel Schmitz.

Les portes ouvertes du rosiériste Daniel Schmitz.

Ce samedi nous avions rendez vous avec plusieurs blogueuses dans un des lieux qui me faisait réver depuis longtemps: un rosieriste ainsi que sa roseraie en Begique: chez Daniel Schmitz.

 

Après une courte nuit d'à peine 4 heures (petite sortie la veille), direction Malmedy dans le Nord-Est de la Belgique à un peu plus de 3 heures de routes. 

Le temps n'est pas idéal, l'humidité va en s'augmentant au fur et à mesure de la route, donc petite pause-étape sur la route pour l'achat d'un ... parapluie.

 

Arrivé sur place, au beau milieu d'un valon entourré de montagnes boisées ou arpente un beau ruisseau la pépinière nous ouvre les bras avec en face une roseraie colorée. On ouvre la porte de la voiture et là un fort et capiteux parfum de roses anciennes nous ennivre. 

 

Malgré la forte tentation de rejoindre immédiatement ces centaines de rosiers dans la roseraie (leurs parfums m'envoute),  nous nous hâtons pour rejoindre les autres blogueuses déjà arrivées: Isabelle et Bruno, Marie Noëlle, Laurence et son mari, Anne-Marie, Nikki et Granny.

 

Le registre de réservation des roses de Warren est ouvert, nous pouvions sélectionner nos coups de coeur en primeur grâce au beau travail d'Isabelle et son magnifique "love-book". je reviendrais plus tard sur cette magnifique entreprise et sur les rosiers de Warren. En attendant, voici quelques photos de l'alcôve réservée au partenariat australien sur place.

Sur les photos ci dessous de gauche à droite: Isabelle, Laurence (lorgnant sur la liste), Marie Noelle (avec des yeux plein d'envie) et Anne Marie (plus studieuse). Cliquez pour agrandir.

 coin-rosiers-warren.jpg

 

 

Daniel vient me chercher pour me présenter les 2 rosiers mis de côtés. Il a chouchouté le sublime 'mousseux du Japon' (photo ci dessous) que j'avais raté à Chaalis qui de ce fait nous présente sa sublime floraison parfumée sur des tiges mousseuses exquises.

Le deuxième rosier (coup de coeur de Cécile dans le jardin d'Isabelle) est 'Nigrette' que Daniel nous a offert, je le remercie 1000 fois, son nom sera donc mentionné sur l'étiquette dans le jardin et je penserai à lui à chaque fois que je le croiserai au jardin.


rosier-mousseux-du-japon.jpg

 

 

Puis direction la pépinière. Et là une vrai caverne d'Ali Baba: des milliers de rosiers fleuris, des centaines de variétés triées et identifiées, des cultivars introuvables et inconnus de ma part jusqu'alors. Tout y est classé avec rigueur par ordre alphabétique (c'est quand même super pratique), des affichettes couleur nous détaille le rosier avec les points essentiels (famille, année, remontance, vigueur) mais aussi quelques mots pour la définir. Nous sommes en plein rêve, la paradis des rosomanes existe: Daniel l'a créé.

vue-pepiniere-Daniel-Schmitz.jpg

 


La sélection est éclectique avec évidemment de sublimes variétés anciennes, un choix impressionnant de galliques mais aussi des variétés anglaises et quelques beaux hybrides de thé récents.


Nous n'étions pas venu pour acheter, mais le petit chariot se remplissait assez rapidement et notre choix s'est porté sur:

'Boule de Neige': plus dispo chez les pépinières Foucart, il a été facile à trouver dans le rangement alphabétique

'FJ Grootendorst': le rosier à fleur d'oeillet rouge-cerise qui a fleuri blanc chez nous revient au jardin mais bien en rouge cette fois (c'est plus pratique de l'acheter en fleurs)

'Grootendorst supreme': le même en rouge foncé que nous n'avions pas encore

'Peach Grootendorst': je ne savais même pas qu'il existait ! Hop hop hop, direct dans le chariot, la collection est complète.

'Purple Tiger': sublime roses turbinées mauve flammé de violet pastel et parfumé, notre coup de coeur du jour.

'Greensleeves': variété surprenante méconnue de vieux-rose s'estompant vers un vert tilleul et blanc.

 selection-daniel-schmitz.jpg

De gauche à droite: Purple Tiger, Greensleeves, Peach Grootendorst

En bas: Grootendorst supreme et FJ Grootendorst.

 

 

Nous en avons profité également pour adopter un Géranium double bleu 'summerskies' et acheter une bobine de gaine creuse pour attacher les récents rosiers lianes aux poteaux.

 

Maintenant nous nous hâtons pour rejoindre les autres dans la roseraie. Facile de les retrouver, on les entends rire et s'émerveiller de l'autre côté de la route. Quand je dis qu'on se hâte, en fait, on a mis un peu de temps à les rejoindre dû à des haltes de ravissement à chaque rosier croisé dans un labyrinthe de merveilles.

 

Les rosiers galliques croulent sous les fleurs, leurs éclatantes pétales sous des perles de pluie mettent en valeur un nid d'étamines dorées entouré d'un parfum ennivrant.


Mais les galliques ne sont pas seuls, de superbes rugosas, des vénérables albas, de sublimes bourbons leurs tiennent compagnie. Des variétés qu'on ne connaissait que de nom se présentent à nous et nous offrent un spectacle émouvant.


La forme de la roseraie en cercle concentrique nous emmène comme dans un tourbillon dont on ne peux plus ressortir, comme une planète qui gravite autour du soleil, nous sommes capturé.

roseraie-daniel-schmitz.jpg

 


Vient l'heure du repas, Daniel et les autres blogueuses nous invitent à leur table. L'ambiance y est conviviale, comme si nous nous étions toujours connu. Nous parlons de tout, de roses évidemment, de Warren, de roses encore, d'anecdotes, de roses toujours, de blogs, de roses, de vacances et bien d'autres (je ne sais pas si je vous l'ai déjà dis mais aussi de roses).


De sublimes roses fraîchement cueillies et posées simplement sur un lit d'eau sur les tables me permet de questionner Daniel sur une belle variété que je ne savais identifier et là ... il est intarissable. Il nous emmène par son récit à travers l'histoire de cette rose, son créateur, son baptême, son hybridation, l'histoire de sa découverte et sa commercialisation (il s'agissait de 'Lord Scarman').


Daniel malgré sa retenue énigmatique nous emmène dans son monde, il nous emporte dans sa passion des roses et on y plonge comme dans un tourbillon sans pouvoir (et vouloir) en sortir. Sa passion il la vie, elle l'habite, elle émane de lui et elle nous emporte.


Daniel c'est pour moi quelqu'un que je respecte infiniment et certainement la personne que je considère le plus. Il est à lui seul la synthèse de tout ce que je respecte: le savoir, le partage, le respect, le découvreur et l'emerveillement des choses simples de la vie. C'est un grand homme.

 

J'espère vous avoir donné envie d'aller prochainement découvrir ce sublime site et en attendant allez découvrir son site internet en allant ici.

http://www.danielschmitz-roses.com/


Avant de partir vers le jardin de Marie Noelle (je vous en reparlerai très vite sur le prochain post), nous avons craqué sur un beau vase de bois en érable fait sur place par un fraiseur. Il accueillera prochainement des brassées de roses dans notre intérieur. La magie des lieux de Daniel est ainsi emportée jusque chez nous.

vase-en-bois.jpg

 

Vous me direz, pour les photos, c'est tout ? Effectivement des centaines de photos ont été prises et pour ne pas retarder la publication de cet article je ne vous ai pas fait un herbier exhausif. Ne vous inquietez pas, ces sublimes trouvailles seront publiées prochainement au fur et à mesure de mes recherches d'infos sur celles çi.