Les rosiers galliques (rosiers de France).

  • David Henriet
  • Roses

Voilà 2 semaines maintenant que je n'ai pas publié !
Et bien je vais essayer de rattraper mon retard en commencant mon "chantier" d'hiver: refaire intégralement les fiches des rosiers anciens.

Aujourd'hui, laissez moi vous présenter un groupe que j'affectionne beaucoup: les rosiers galliques.
Par la suite je vais développer les pages de roses anciennes par groupe (alba, boubons, hybride remontants, moschata, damas, chinois, botaniques, etc...), bon allez avant que je me décourage en me disant qu'il reste beaucoup à faire, voici donc les rosiers galliques.


Les rosiers galliques 

 

Ce groupe de rosier fait partie des plus anciennes variétés plantés dans les jardins.

Il a été créé de nombreuses variétés du Rosa Gallica au 18° mais il ne reste aujourd'hui pour la plupart des créations du 19°.


Le Rosa gallica L est aussi nommé Rose de France, Rosa grandiflora Salisb ou encore Rosa rubra Black. C'est un arbuste étroit et bas à l'état naturel (50cm de large sur 1m20 de haut) et il se montre très drageonnant (nouvelles tiges se formant directement du système racinaire tel un framboisier). Ses fleurs solitaires (ou maxi par 7) sont simples et non remontantes en juin. Le parfum est faible et les pétales ont un dégradé de rose au pourpré.


Les premiers hybrides galliques nous proviennent des Pays-Bas  mais la spécialité deviendra vite française quand les autres travaillaient sur des hybrides remontants avec les nouveautés chinoises.

Il du y avoir vraisemblablement 2000 à 3000 variétés commercialisées mais seules environ 300 variétés existe de nos jours et elles sont visibles intégralement dans la roseraie de la Cour de Commer dans la Mayenne (lien ici). Une remarquable collection est égalmeent admirable dans la roseraie chez Daniel Schmitz en Belgique (lien ici vers l'article de sa visite).


Délaissés par la suite pour des hybrides remontants, elles ont leur place dans les roseraies pour leur histoire, leur résistance et leur vigueur.

Voici quelques une des variétés que j'ai le plaisir de vous présenter:

 

Rosa gallica

rosa-gallica--2--pj.jpg

 

Le point de départ !

Rose sauvage que l'on peut trouver dans plusieurs pays d'Europe occidentale et centrale ainsi que dans l'Asie mineure. Elle est actuellement protégée depuis 1982 car en voie de disparition dans ses contrées d'origine.

Utilisée en pharmacopée dès l'époque gréco-romaine, elle fut délaissée par la suite pour la forme double.

A noter, comme certains botaniques, les formes de roses sont légèrement variables.


arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica :

Autres noms: rosa 'grandiflora', Rosa rubra Black, Rose de France

Obtenteur: rosier botanique

Année: depuis toujours

Filiation: selon les études génétiques vraisemeblablement hybride naturel des Cinnamomeae et des Synstylae

Type: rosier ancien gallique

Parfum: oui

Remontance:non

Fructification: rouge brique turbiné parfois ovoide

 

visite jardin

 

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'officinalis'


Rosa-gallica-officinalis-pj.jpg

 

Connue depuis l'époque gréco-romaine a été cultivée une variété à fleur double qui fut utilisé en pharmacopée le Rosa gallica 'officinalis'. 

Ce rosier, indispensable pour les amateurs d'histoire de la rose, est aussi nommé rosa gallica 'plena', Rosa galliva 'semi-duplex' L, Rose des apothicaires, Rose de Provins et enfin en Angleterre Red Rose of Lancaster.

D'origine incertaine, elle serait soit originaire du Moyen Orient pour être planté vers Provins (France) en 1240 soit introduite au 15° et pour d'autres (vraisemblable) cultivée dès l'antiquité.

Cultivé initialement pour ses vertus (notamment anti hémorragie) dans le Jardin des simples avec les autres plantes médicinales, il ne tardera pas à être hybridé et sélectionnée pour d'autres variétés ornementales.

Assez compact et bas, il mesure moins d'un mètre. Ses fleurs faiblement parfumées ne sont pas remontantes.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'officinalis':

Autres noms: rosa gallica 'plena', 'semi duplex', 'rose des apothicaires', 'rose de provins', 'red rose of Lancaster' (Angleterre), Apothekersroos' (Allemagne).

Année: période gréco-romaine

Type: rosier ancien gallique

Parfum: faible

Remontance:non

 

visite jardin

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'Versicolor' = 'Mundi'


Rosa-gallica-Versicolor-pj.jpg

 

Rosier-Mundi-pj.jpg

Nommé également Rosa gallica 'variegata' thory, 'Provins Panaché' et en Angleterre Rosa Mundi.

Elle n'est pas issue d'hybridation mais d'une simple mutation (sport) de Rosa gallica 'Officinalis'.

Ses pétales sont magnifiquement rayés de rose vif et de rose dragée avec une transition bien nette et marquée.

Son parfum est moyen (un peu plus fort que le type) mais assez agréable et son développement un peu plus haut (1m20 environ).

On retrouve sa trace dès 1583 lors de sa mention par le botaniste Charles de l'Ecluse. 

Cette rose marque un tournant dans l'histoire des rosiers, en effet on a sélectionné ici une variété pour ses qualités ornementales et non plus médicinales.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'versicolor':

Autres noms: rosa gallica 'variegata', 'provins panaché', 'mundi' (Angleterre)

Année: < 1581

Type: rosier ancien gallique

Parfum: moyen

Remontance: non

 

visite jardin

 

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'Cardinal de Richelieu'

 

Rosier--Cardinal-de-Richelieu--pj.jpg

Créé par Parmentier (Belgique) avant 1847, c'est un rosier assez haut (1m50) mais se ployant sous le poids de sa floraison non remontante.

De nombreuses fleurs violet-foncé (l'un des plus sombre du groupe des galliques) au parfum faible se déploient en juin.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'Cardinal de Richelieu':

Autres noms: rose van siam

Obtenteur: Parmentier (Belgique)

Année: < 1847

Type: rosier ancien gallique

Parfum: faible

Remontance: non

 

plus au jardin

 

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'Bizarre Triomphant' (ou 'Charles de Mills')


rosier-charles-de-mills.jpg 

Originaire des Pays-Bas (avant 1790), il mesure 1m60 de hauteur environ. Sa forme de fleur, sa vigueur et sa régularité sont proches de la perfection des sélections hollandaises du 18° mais il ne lui manque que la puissance du parfum mais un tel spectacle le vaut bien. A noter: certains le jugent comme parfum puissant, je viens de le planter, je vous tiens au courant.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'Bizarre tiomphant':

Autres noms: 'Charles de Mills', 'Maheca de Dupont', 'rose bleue', 'violette bronzée', 'ardoisée'

Obtenteur: inconnu (Pays Bas)

Année: <  1790

Type: rosier ancien gallique

Parfum: faible (?) à puissant selon les sources.

Remontance: non

au jardin

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'La Belle Sultane'

rosier--belle-sultane.jpg

On ne connait pas exactement son origine mais elle nous vient des Pays-Bas vers la fin du 18° siècle.

Ce rosier forme une touffe dense de tiges raides puis se ploient sous le poids de son intense floraison ... spectaculaire.

Une constellation de fleurs plates semi doubles à la teinte carminé velouté de violet. Sans ou quasi-sans parfum, elle se placera idéalment en fond de massif pour être relayée par des vivaces estivales (echinaceas, phloxs, leucanthemums, ...).

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'La Belle Sultane':

Autres noms: 'aigle rouge', 'maheca', 'maheka', r. gallica 'violacea', 'belle sultane'

Obtenteur: inconnu (Pays Bas)

Année: <  1795

Type: rosier ancien gallique

Parfum: très faible voir inexistant

Remontance: non

plus au jardin

 

 

Je vous publierai la suite très prochainement (peut être ce soir).
Une nouvelle page vient d'être créée à l'occasion et elle compilera toutes les variétés de rosiers galliques.

C'est ici. 

Jérôme 23/01/2014 16:26


Très bel article David! C'est un boulot de fou que tu fais! 


Cardinal de Richelieu va rejoindre le jardin, peut être belle sultane plus tard...

David Henriet 26/01/2014 19:51



Resalut Jérôme,


merci.
Le boulot n'est pas plus fou que d'hybrider et d'avoir une patience phénoménale avec les iris.


Content que les galliques te plaisent, leurs teintes sont de bons compagnons pour les Iris.


A bientôt 



Nicole Bernic 21/01/2014 19:24


Bonjour David, de quoi me faire tourner la tête tous ces rosiers ! que c'est difficile de choisir. J'ai l'occasion de faire une commande groupée chez Kordes avec l'association Parcs et
Jardins de l'Oise à laquelle je suis adhérente. Après un bon moment de réflexion et finalement un peu au hasard j'ai choisi Ghislaine de Féligonde, Kosmos, Petticoat, Novalis, Madame Boll,
Mozart, Néon, Innocencia, Sebastian Kneipp et Pomponella, celui là je sais que tu le connais. Quelques uns sont très connus, d'autres moins...je verrais bien ce qu'il donne. J'ai arraché
deux très vieux rosiers et je l'ai jeté (je n'aime pas mais ils étaient vraiment fatigués) à ton avis, est-il risqué de planter des nouveaux rosiers à leur place en changeant la terre bien sûr.
J'ai Cardinal de Richelieu, pour sa première année il a fait une belle floraison, dommage qu'il ne soit pas remontant. Pour les autres, je note pour faire des achats à Chaalis par exemple.


Bonne soirée


Nicole



Ghislaine
de Féligonde,


 

David Henriet 21/01/2014 21:29



Bonsoir Nicole, 


ta liste d'achat me fait rêver.
J'ai la chance d'avoir Gh de Feligonde et Mozart depuis 8 ans et je les adore. Pomponella, Innocencia, novalis viennent d'arriver aussi au jardin.


Pour les autres ... il va falloir que je vienne chez toi les découvrir ;-) mais ils ont très bonne réputation.


Bises 



Maryline 20/01/2014 16:51


Toujours super intéressantes tes petites fiches sur les rosiers David et cette pemière sélection est vraiment belle. Sur le coup j'ai confondu le Belle sultane et Tuscany. Je trouve très
perturbant qu'une même rose porte de nombreux noms différents,dans le cas de Charles de Mills jusqu'à 5. Il y a de quoi y perdre son latin ! Cardinal de Richelieu est très beau je le choisirai
peut-être un de ces 4 à moins que je choisisse l'évêque ! Bon courage pour ce travail mais je sais que tu aimes, que dis-je tu adores !

David Henriet 20/01/2014 17:56



Bonjour Maryline et merci.


oh oui j'adore, ... il faut juste que je trouve un peu de temps pour moi.
Effectivement les rosiers anciens ont souvent plusieurs noms car ils ont été vendus par plusieurs rosieristes à travaers l'europe et parfois ils furent renommé. Cette pratique est toujours
utilisée à ce jour mais la vraie galère c'est quand 2 rosiers ont le même nom et qu'ils sont semblable (comme 'aimable rouge').


Bises et à bientôt.



Duojardin 19/01/2014 21:21


Quel plaisir de te retrouver d'autant plus que cela nous permet de nous retrouver dans le monde des roses dans lequel nous avons bien du mal à retrouver nos repères ! Bonne semaine.

David Henriet 19/01/2014 22:40



Bonsoir tous les 2


J'avoue m'y perdre aussi et ces fiches me permettent de ranger aussi tout ça dans ma tête


A bientôt pour de nouvelles présentations et peut être découvertes


Bises



la luciole 19/01/2014 20:25


Hey! Une belle idée... j'avoue que je m'y perds un peu, dans cette grande famille. J'attends impatiemment la suite.


*belle soirée*


Cécile

David Henriet 19/01/2014 20:43



Bonsoir Cécile,


les 3 suivants viennent d'être publiés, ... bientôt la suite.


Bises



Emmanuel Rodrigues 19/01/2014 19:36


Bonjour David, très intéressantes toutes les informations que tu nous donnes. Je vais passer un certain temps à lire et relire afin de mémoriser un petit peu de toute cette connaissance. 


Puis-je ajouter un lien vers ton blog dans mes favoris?


Bonne soirée

David Henriet 19/01/2014 20:41



Bonjour Emmanuel,


et merci :-) C'est un vrai plaisir de papoter rosier sur le blog (parce que dans la vraie vie quand j'en parle on doit me prendre pour un fou).


C'est bien évidemment ok poyr le lien, d'ailleurs je vais vérifier de suite si le votre est également dans ma page des liens amis.


Belle semaine



valerie 19/01/2014 16:44


Bonjour David, c'est très interressant, mais je ne suis pas sur de tout retenir. Mais avec tes explications, je vais peut-être classer mes rosiers par variété sur le papier. Bonne continuation

David Henriet 19/01/2014 17:10



Bonjour Valérie,


c'est toujours bon de connaitre un peu l'histoire et la généalogie des rosier pour mieux les comprendre et les appréhender. je t'avoru que je ne sais pas tout par coeur ... il y a une compilation
de mes ouvrages et auteurs de réfèrence.


Bises



Lydie 19/01/2014 13:52


Très intéressant :) Cardinal de Richelieu et La Belle Sultane me font rêver !


 

David Henriet 19/01/2014 14:02



Bonjour Lydie,


ce sont 2 rosiers que j'ai planté à notre arrivée. le Cardinal a gelé à un gros hiver long et la belle sultane n'a pas supporté le déplaceme,nt (bon d'accord en plein été et comme un bourrin) et
je les regrette fort. 
je pense qu'ils rejoindront une nouvelle fois le jardin prochainement.


Bises 



Patricia 19/01/2014 13:52


Même si je ne laisse pas forcément un message, je trouve tes articles sur les roses passionnants, instructifs surtout pour une débutante comme moi, bien documentés avec des photos sublimes qui
donnent envie. Je dois choisir encore quelques rosiers, c'est dur ! tes articles vont m'aider. Merci David bon dimanche

David Henriet 19/01/2014 14:00



Bonjour Patricia,


et grand merci pour ton message.


Les autres rosiers galliques et anciens arrivent :-) Par la suite ce sera le tour des anglais et hybrides de thé et les arbustifs ... houlà ... j'ai encore du boulot ... je m'y remet ;-)
Bises et bon dimanche 



laetitia 19/01/2014 13:09


Humm je sens que je vais suivre de près tes prochains articles car , je l'avoue, je ne me suis jamais penchée sur les differentes variétés de rosiers.


Je vous lis tous, parlant de Moschata, rugosa ... J'ai toujours choisie mes rosiers au coup de coeur sans trop m'interresser à leur famille. Cela va peut-être changer apres ta serie d'article !


Bon Dimanche David .


 

David Henriet 19/01/2014 13:34



Bonjour Laetitia,
j'avoue que je m'y suis perdu également. Les rugosas sont facile à reconnaitre mais j'ai tendance à m'emmeler les pinceaux entre les bourbons, les portlands, etc...  
je continue mes petites recherches et le tri des photos et je vais rajouter au fur et à mesure les nouvelles fiches.


Bises...



David Henriet© 2016 -  Hébergé par Overblog