Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
plaisir-jardin.com

plaisir-jardin.com

Menu
Les rosiers galliques (rosiers de France).

Les rosiers galliques (rosiers de France).

Voilà 2 semaines maintenant que je n'ai pas publié !
Et bien je vais essayer de rattraper mon retard en commencant mon "chantier" d'hiver: refaire intégralement les fiches des rosiers anciens.

Aujourd'hui, laissez moi vous présenter un groupe que j'affectionne beaucoup: les rosiers galliques.
Par la suite je vais développer les pages de roses anciennes par groupe (alba, boubons, hybride remontants, moschata, damas, chinois, botaniques, etc...), bon allez avant que je me décourage en me disant qu'il reste beaucoup à faire, voici donc les rosiers galliques.


Les rosiers galliques 

 

Ce groupe de rosier fait partie des plus anciennes variétés plantés dans les jardins.

Il a été créé de nombreuses variétés du Rosa Gallica au 18° mais il ne reste aujourd'hui pour la plupart des créations du 19°.


Le Rosa gallica L est aussi nommé Rose de France, Rosa grandiflora Salisb ou encore Rosa rubra Black. C'est un arbuste étroit et bas à l'état naturel (50cm de large sur 1m20 de haut) et il se montre très drageonnant (nouvelles tiges se formant directement du système racinaire tel un framboisier). Ses fleurs solitaires (ou maxi par 7) sont simples et non remontantes en juin. Le parfum est faible et les pétales ont un dégradé de rose au pourpré.


Les premiers hybrides galliques nous proviennent des Pays-Bas  mais la spécialité deviendra vite française quand les autres travaillaient sur des hybrides remontants avec les nouveautés chinoises.

Il du y avoir vraisemblablement 2000 à 3000 variétés commercialisées mais seules environ 300 variétés existe de nos jours et elles sont visibles intégralement dans la roseraie de la Cour de Commer dans la Mayenne (lien ici). Une remarquable collection est égalmeent admirable dans la roseraie chez Daniel Schmitz en Belgique (lien ici vers l'article de sa visite).


Délaissés par la suite pour des hybrides remontants, elles ont leur place dans les roseraies pour leur histoire, leur résistance et leur vigueur.

Voici quelques une des variétés que j'ai le plaisir de vous présenter:

 

Rosa gallica

rosa-gallica--2--pj.jpg

 

Le point de départ !

Rose sauvage que l'on peut trouver dans plusieurs pays d'Europe occidentale et centrale ainsi que dans l'Asie mineure. Elle est actuellement protégée depuis 1982 car en voie de disparition dans ses contrées d'origine.

Utilisée en pharmacopée dès l'époque gréco-romaine, elle fut délaissée par la suite pour la forme double.

A noter, comme certains botaniques, les formes de roses sont légèrement variables.


arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica :

Autres noms: rosa 'grandiflora', Rosa rubra Black, Rose de France

Obtenteur: rosier botanique

Année: depuis toujours

Filiation: selon les études génétiques vraisemeblablement hybride naturel des Cinnamomeae et des Synstylae

Type: rosier ancien gallique

Parfum: oui

Remontance:non

Fructification: rouge brique turbiné parfois ovoide

 

visite jardin

 

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'officinalis'


Rosa-gallica-officinalis-pj.jpg

 

Connue depuis l'époque gréco-romaine a été cultivée une variété à fleur double qui fut utilisé en pharmacopée le Rosa gallica 'officinalis'. 

Ce rosier, indispensable pour les amateurs d'histoire de la rose, est aussi nommé rosa gallica 'plena', Rosa galliva 'semi-duplex' L, Rose des apothicaires, Rose de Provins et enfin en Angleterre Red Rose of Lancaster.

D'origine incertaine, elle serait soit originaire du Moyen Orient pour être planté vers Provins (France) en 1240 soit introduite au 15° et pour d'autres (vraisemblable) cultivée dès l'antiquité.

Cultivé initialement pour ses vertus (notamment anti hémorragie) dans le Jardin des simples avec les autres plantes médicinales, il ne tardera pas à être hybridé et sélectionnée pour d'autres variétés ornementales.

Assez compact et bas, il mesure moins d'un mètre. Ses fleurs faiblement parfumées ne sont pas remontantes.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'officinalis':

Autres noms: rosa gallica 'plena', 'semi duplex', 'rose des apothicaires', 'rose de provins', 'red rose of Lancaster' (Angleterre), Apothekersroos' (Allemagne).

Année: période gréco-romaine

Type: rosier ancien gallique

Parfum: faible

Remontance:non

 

visite jardin

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'Versicolor' = 'Mundi'


Rosa-gallica-Versicolor-pj.jpg

 

Rosier-Mundi-pj.jpg

Nommé également Rosa gallica 'variegata' thory, 'Provins Panaché' et en Angleterre Rosa Mundi.

Elle n'est pas issue d'hybridation mais d'une simple mutation (sport) de Rosa gallica 'Officinalis'.

Ses pétales sont magnifiquement rayés de rose vif et de rose dragée avec une transition bien nette et marquée.

Son parfum est moyen (un peu plus fort que le type) mais assez agréable et son développement un peu plus haut (1m20 environ).

On retrouve sa trace dès 1583 lors de sa mention par le botaniste Charles de l'Ecluse. 

Cette rose marque un tournant dans l'histoire des rosiers, en effet on a sélectionné ici une variété pour ses qualités ornementales et non plus médicinales.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'versicolor':

Autres noms: rosa gallica 'variegata', 'provins panaché', 'mundi' (Angleterre)

Année: < 1581

Type: rosier ancien gallique

Parfum: moyen

Remontance: non

 

visite jardin

 

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'Cardinal de Richelieu'

 

Rosier--Cardinal-de-Richelieu--pj.jpg

Créé par Parmentier (Belgique) avant 1847, c'est un rosier assez haut (1m50) mais se ployant sous le poids de sa floraison non remontante.

De nombreuses fleurs violet-foncé (l'un des plus sombre du groupe des galliques) au parfum faible se déploient en juin.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'Cardinal de Richelieu':

Autres noms: rose van siam

Obtenteur: Parmentier (Belgique)

Année: < 1847

Type: rosier ancien gallique

Parfum: faible

Remontance: non

 

plus au jardin

 

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'Bizarre Triomphant' (ou 'Charles de Mills')


rosier-charles-de-mills.jpg 

Originaire des Pays-Bas (avant 1790), il mesure 1m60 de hauteur environ. Sa forme de fleur, sa vigueur et sa régularité sont proches de la perfection des sélections hollandaises du 18° mais il ne lui manque que la puissance du parfum mais un tel spectacle le vaut bien. A noter: certains le jugent comme parfum puissant, je viens de le planter, je vous tiens au courant.

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'Bizarre tiomphant':

Autres noms: 'Charles de Mills', 'Maheca de Dupont', 'rose bleue', 'violette bronzée', 'ardoisée'

Obtenteur: inconnu (Pays Bas)

Année: <  1790

Type: rosier ancien gallique

Parfum: faible (?) à puissant selon les sources.

Remontance: non

au jardin

separation-copie-1

 

Rosa gallica 'La Belle Sultane'

rosier--belle-sultane.jpg

On ne connait pas exactement son origine mais elle nous vient des Pays-Bas vers la fin du 18° siècle.

Ce rosier forme une touffe dense de tiges raides puis se ploient sous le poids de son intense floraison ... spectaculaire.

Une constellation de fleurs plates semi doubles à la teinte carminé velouté de violet. Sans ou quasi-sans parfum, elle se placera idéalment en fond de massif pour être relayée par des vivaces estivales (echinaceas, phloxs, leucanthemums, ...).

 

arbustif-ancien.jpg 

La fiche de Rosa gallica 'La Belle Sultane':

Autres noms: 'aigle rouge', 'maheca', 'maheka', r. gallica 'violacea', 'belle sultane'

Obtenteur: inconnu (Pays Bas)

Année: <  1795

Type: rosier ancien gallique

Parfum: très faible voir inexistant

Remontance: non

plus au jardin

 

 

Je vous publierai la suite très prochainement (peut être ce soir).
Une nouvelle page vient d'être créée à l'occasion et elle compilera toutes les variétés de rosiers galliques.

C'est ici.