Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
plaisir-jardin.com

plaisir-jardin.com

Menu
Le rosier 'Ispahan'

Le rosier 'Ispahan'

Egalement nommé 'Pompon des princes', Ispahan a su traversé 2 siècles et séduire des générations de jardiniers.

Ce n'est pas le moins connu des roses anciennes et on peut le dénicher chez de nombreux rosiéristes spécialisés dans les rosiers d'autrefois.

 

On ne connait pas son origine mais juste ses traces à partir de 1836 (voir pour certains 1827) probablement de Perse d'où sa classification dans les rosiers de Damas.

 

Lorsque je l'ai croisé pour la première fois ... émotion ...  si si ... à l'Abbaye de Valloires, j'étais ravi de le rencontrer mais décu de son port. De longues tiges élancées à 2m s'arquaient tout en restant raides et dégarnies ... beurk ... certainement du à une situation trop ombragée et un manque de taille d'entretien.

Par la suite les autres sujets croisés étaient vraiment beau.

 

Et ses fleurs ... quelles fleurs !

De superbes roses disposées en coup offre une disposition en quartier des plus charmantes.

 

Le rosier 'Ispahan'

 

La rose s'ouvre dans une nuance rose assez vif.

Le rosier 'Ispahan'

 

Pour terminer dans des tons plus doux limite ardoisé.

Le rosier 'Ispahan'

 

Une rose superbe. Ce charme n'opère qu'au mois de juin puisqu'il n'est pas remontant.

C'est un des rosiers de Damas les plus parfumés qui soit.

Autre gros avantage, il est parfaitement rustique, bien plus que les rosiers de la même famille, et peut se cultiver dans des régions aux rigueurs hivernales plus marquées.

Il aurait été nommé en l'honneur du roman 'Hajji Baba of Ispahan' écrit par James Morier en 1824.

La fiche du rosier:

Rosier Ispahan


arbustif-ancien.jpg

Autres noms:'Pompon des Princes' - 'Rose d'Ispahan'
Obtenteur:inconnu (découvert en Perse ?)
Année:avant 1832
Type:ancien, arbustif, Damas
Résistance:bonne
Parfum:puissant
Remontance:non remontant
visite jardin 

 

 

Retrouvez les autres rosiers de Damas, leur descriptif et leur entretien sur le lien ci dessous: