Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
plaisir-jardin.com

plaisir-jardin.com

Menu
La construction de la pergola à rosiers

La construction de la pergola à rosiers

Construction-arche-a-rosiers.jpg

J'avoue ne pas savoir quel nom employer: arcade, arche, pergola, ... en tout cas le but était de créer de l'intimité au jardin en carré, de donner du volume vertical mais aussi et surtout pouvoir accueillir des rosiers lianes dont j'ai toujours rêvé sans avoir jusque là la place et la structure pour les installer.

 

Le plus sobre et le plus classique possible, j'ai choisi de ne pas apporter de fioriture ni de forme tariboscoté ... le but est de recouvrir la structure de rosiers et l'ensemble sera bien vite masqué.


Etape 1: le métrage

 

Je suis parti sur des longueurs de 4 mètres afin de ne pas avoir de poteaux un peu partout et garder le principe des allées perpendiculaires ainsi les perspectives seront gardées quelque soit l'endroit où l'on se placera.

Pour la hauteur, il y a un hic. Les poteaux standards font 2m40 et après projection l'ensemble aurait été trop bas et trop confiné sans compter que les branches retombantes de rosiers auraient gêné le passage voir la vue. je suis donc parti sur 2m80 de haut.

Au départ le projet était calculé sur des poteaux de bois et des barres horizontales en métal (fer à béton) mais cette solution a été abandonnée par risque de forte tension du au poids des rosiers et je n'aurais pas pu placer des barres de tensions latérales.


 

Etape 2: l'achat

Habitant à la campagne, mieux vaut bien préparer sa liste de courses, les magasins de bricolage se situant à 40 minutes de route, l'aller-retour fait vite perdre une partie de la 1/2 journée.

Le bois a été acheté chez Sainthimat à Caudry, l'avantage étant sa proximité (30 minutes) étant donné que des planches de 4 mètres dépassent largement de la voiture.

Les embases, le ciment et la visserie viennent de Brico-Dépot

Budget: voir plus bas

Timing: 1/2 journée en comptant la route.

achat-bois.jpg

 

Etape 3: la pose des embases

Depuis 10 ans que nous habitons ici nous avons du nous résigner: tous les ans nous avons une tempête ... La plus grosse étant celle du 14 juillet 2010 (vous vous souvenez la tempête des sinistrés de Hautmont, elle a commencée dans notre secteur) et tous les ans de nouveaux fruitiers sont abîmées et les structures bricolées ne tiennent pas... je n'ai pas trop de scrupules vu que les toitures du voisinage ont depuis quelques années tendance à vouloir s'envoler vers les parcelles voisines ... enfin bref.

Fort de ce constat et face à la grosse prise au vent dès que les rosiers auront pris du volume, j'ai acheté des embases à planter que j'ai scellé sur la moitié du volume supérieur dans des plots de béton. Certes les plots ne sont pas immenses en volume mais je dois garder de la place pour planter les rosiers et je ne suis pas fan du bétonnage dans le jardin. 

Étape 1: creuser des trous à mi hauteur de l'embase

Étape 2: enfoncer de l'embase à l'aide d'un poteau, d'un maillet et d'un niveau pour rectifier la verticalité

Étape 3: dammer du fond du trou pour éviter un tassement sous le béton

Étape 4: verser du béton (1 dose ciment,  dose sable, 2 doses "tout venant" + eau)


Temps de pose pour 12 embases (seul) : 3-4 heures

Temps de séchage du béton: si possible 3-4 jours


Si l'hiver prochain je m'aperçoit que ces plots ne suffisent pas, de jambes de forces seront placées en bas par la suite.

scellement-embase-metallique.jpg

 

Etape 4: la pose de poteaux

Ne trouvant pas dans le commerce de poteaux 7x7 traité autoclave en plus haute dimension que 2m40, j'ai acheté des poteaux de sapins traités de 7x6cm sur 3m50 de haut.

Le centimètre de large manquant est provisoirement comblé dans l'embase par une découpe de dalle de terrasse de 1cm d'épaisseur.

Les poteaux sont fixé à l'embase par 2 tires fonds munis d'une rondelle. la perceuse pré-fore le trou afin de faciliter le vissage.

Lors de la fin de vissage, la verticalité est contrôlée par le niveau.

Temps de pose (seul) pour les 12 poteaux: 2h30 environ.

 

 

 

Etape 5: la fixation des planches horizontales

Fort de mon avarice et cherchant à minimiser le budget, j'ai acheté des planches de terrasses de 4 mètre de long sur 14,5cm de large. Ces planches ont toutes étaient découpées dans la longueur afin de doubler la quantité.

Cette découpe a été l'opération la plus longue ... ma scie sauteuse, cadeau de mariage bien rentabilisé (la scie sauteuse pas le mariage), peinait étant donné l'épaisseur et la dureté du bois. Si c'était à refaire j'aurais investit dans une scie circulaire.

 

Une fois la planche découpée, je la positionne avec des pinces sur les poteaux afin de prendre les côtes pour la découpe.

La découpe faite, je la repositionne, la place de niveau et la visse sur les poteaux.

A noter: il n'a pas été facile de faire cette étape seul, tenir à bout de bras des planches de 4 mètres en hauteur sur un escabeau en plein vent ... le temps de pose aurait facilement diminué de moitié à 2.

 

Pour la partie centrale du jardin, j'hésitais à placer la planche à la même hauteur où la positionner à 3m50 afin d'augmenter la perspective et garder un point focal. J'ai demandé l'avis à Isabelle en MP et elle a eu la géniale idée de ... ne rien mettre. Cela accentue le volume et évite le sentiment de confinement. J'ai laissé tout de même les poteaux à 3m50 au cas où je changerai d'avis et j'aime assez le volume vertical que ça donne. Je garde la planche excédentaire au cas où je rigidifierai l'espace entre poteaux en plaçant cette planche en bas camouflée dans la haie.

J'espère trouver au détour de nos shoppings ou brocantes 2 objets insolites en fer forgé ou terre cuite à placer en haut de ces poteaux.

 

Temps de pose (seul) pour les 2x10 planches: 4 heures environ avec la découpe

 fixation-planches.jpg

Clic pour agrandir la photo.

 

Etape 6: les renforts latéraux

Afin de rigidifier l'édifice et de démultiplier la fixation des planches, j'ai découpé la partie des poteaux excédentaires (rappelez vous les poteaux font 3m50 et je n'en ai gardé que 2m80) en biseau sur les 2 côtés (angle de 45°) afin de créer des renforts de 80cm.

La partie contre le poteau est fixé à l'aide d'un tirefond et la partie contre les planches est quand à elle vissée.

Le temps de pose est rapide mais le plus long est la découpe en biseau à la scie sauteuse.

A noter: j'ai acheté plus de poteaux afin d'en avoir pour faire de la découpe de ces renforts.

Temps de pose: 3 heures.

renforts-lateraux.jpg

Clic pour agrandir la photo.

Etape 7: la contemplation

 

Oooooooooooooh, aaaaaaaaaaaaah, je suis fier de moi ;-)

pergola-1.jpg

 

construction-pergola-bois.jpg

 

Etape 8: l'extension

 

Comme le tout me plaisait fort bien, j'avais à peine fini, que déjà je me projetai sur une extension.

2 autres poteaux seront donc placés à proximité de la terrasse afin d'agrandir la pergola de 4 mètres de chaque côté. Et pourquoi pas plus tard relier l'ensemble au mur de la maison ?



Les matériaux, les outils utilisés et le budget

 

Outils utilisés:

- perceuse sans fil avec forêt bois 5 mm et embout vis Torx

- niveau à bulle

- scie sauteuse

- maillet pour enfoncer les embases

- brouette et bétonnière (3 bétonnières pleines utilisées)

- pinces de serrage

- 2 escabeaux

- clé à cric pour serrer les tirefonds (diam. 13)

- mètre

- tronçonneuse pour recouper la hauteur des poteaux excédentaire une fois placés.


 

Les matériaux: (y compris l'extension)

- 14 embases galvanisées 7x7cm à 3,95 € pièce soit 55,30 €

- 17 poteaux chevrons rabotés traités 58x68mm 3m50 à 13,65 € pièce soit 232,05€

- 13 planches terrasses pin 27x146x4000 à 9,50€ pièce soit 123,50 €

- 1 dalle bois terrasse 40x40 (pour cale) à 1,19 €

- 1 boite de 100 tirefonds acier zingué 8x100x100 (fixation renforts) à 12,50 €

- 1 boite de 100 tirefonds acier zingué n8x60x100 (fixation sur poteau) à 10,10 €

- 1 boite de 200 rondelles plates (large) acier zingué 8cm à 8,45 €

- 1 boite de 200 vis "Easydrive" acier zingué embout Torx 5x60 à 15,60 €

- 2 sacs ciment 

- 1 boite de pansement

Total : 470 €

visseries-utilisees.jpg

 

Maintenant il reste à sélectionner et planter les rosiers, les accompagner de clématites et de maîtriser tout ça. D'ici 3-4 ans les volumes des végétaux auront pris leurs ampleurs et nous pourrons passer sous des guirlandes de fleurs.