Les rosiers de Damas

Cet embranchement de rosiers anciens fut un des plus prolifiques au début 19eme siècle puis la plupart d'entre eux disparurent rapidement au profit des rosiers remontants ... mais les rosiers de Damas ne méritent pas de tomber dans l'oubli ... d'autant plus que certaines variétés maintenues jusque nous ce jour sont particulièrement intéressantes.

Son origine

D'où nous vient t'il ? On ne le sait pas vraiment.... il serait un hybride naturel de rosa gallica et de Rosa moschata. Les analyses génétiques japonaises en 2000 ont confirmé le croisement (on avait alors un doute entre Rosa persica et Rosa moschata) mais atteste également la présence de Rosa fedtschenkoana en pollinisateur.

 

Elle serait arrivée en 1254 par les croisades de la ville de Damas (d'ou son nom) en Perse par le chevalier Robert de Brie qui l'amena à Provins capitale de la rose.

 

On le trouverait toujours en végétation spontanée en Syrie, au Maroc et dans le Caucase.

Rosier de Dams 'La Ville de Bruxelles'

Rosier de Dams 'La Ville de Bruxelles'

Ses caractéristiques

Ils ont un embranchement assez similaire aux rosiers centifolias et forment un arbuste élancé de 1 à 2 m maximum.

 

Hormis une variété,ils ne sont jamais remontants et plutôt précoce,compter la première floraison de 1 à 2 semaines avant les centifolias et et les galliques.

Pas de grimpants dans cette famille.

 

 

Les tiges sont recouvertes d'aiguillons et les feuilles sont assez similaires aux centifolias quoique un peu plus rondes.

 

La fleur de taille plus petite que la moyenne est en générale double à très double disposée avec un coeur en rosette et offre un fort parfum de rose ancienne.

Les teintes sont assez traditionnelles, dans les nuances de rose avec toutefois du blanc pur (comme 'Mme Hardy').

Rosier de Damas 'Rose de Rescht'

Rosier de Damas 'Rose de Rescht'

Ses heures de gloires et sa chute

Cette famille de rosiers, tellement différente des galliques fut l'objet de nombreuses hybridations françaises au début 19eme.

 

Vibert, Miellez, Prevost en ont baptisés plusieurs dizaines chacun ... qui sont quasi toutes éteintes de nos jours.

Sur plus de 200 variétés, une poignée, peut être 10%, nous sont parvenus ... les heures de gloires des rosiers remontants les ont laissé un temps dans l'oubli et dès la moitié 19eme l'engouement disparu à l'instar des galliques.

 

C'est d'ailleurs un rosier de Damas qui a signé lui même leur "arrêt de mort" avec l'arrivée d'un remontant 'Rosier des 4 saisons' qui permit de créer d'autres grandes familles de rosiers qui devenirent très populaires: les rosiers Alba, les rosiers de Portland, les rosiers hybrides remontants

 

Les roses de Damas dont 'Trigintipetala' sont toujours cultivées néanmoins de nos jours pour l'essence de rose grâce à ses senteurs persistantes.

Rosa damascena 'semperflorens' (4 saisons)

Rosa damascena 'semperflorens' (4 saisons)

Les principales variétés

Il nous en reste assez peu et on peut se laisser à rêver que l'on pourrait encore découvrir au fond d'un jardin privé une petite pépite dans leur berceau de création de Vibert ou près de Lille de Miellez ou bien encore proche de Rouen de Prévost...

Certaines variétés sont restées assez connues et populaires par leur charme et leurs caractéristiques (bien que dans cette liste ce ne sont pas forcément des Damas purs):

- 'Leda' et son superbe blanc dégradé de rose

- 'Mme Hardy' pour son blanc immaculé

- 'Rose de Rescht' pour son port compact

- 'Ispahan' pour sa rusticité

- 'La Ville de Bruxelles' pour ses grandes fleurs

Rosier de Damas 'Leda'

Rosier de Damas 'Leda'

L'entretien des rosiers de Damas

Relativement résistants, ils demandent peu de soin pour les protéger des maladies. Néanmoins on évitera de les installer dans un espacement confiné et trop ombragé.

 

Ses origines méridionales trahissent un de ses défauts: la rusticité. En région froide (montagne, Nord de Seine, ...) mieux vaut le planter en situation protégée des vents froids hivernaux.

D'ailleurs les rosiers de Damas excellent dans les régions chaudes.

 

La taille se fera après floraison en été avec la suppression de vieux rameaux et un éventuel raccourcissement des tiges ayant fleuries.

Pour les sujets les plus élancés, ne pas hésiter par contre à rabattre en partie les hautes tiges élancées qui auraient une trop grande prise au vent en hiver.

 

Alors convaincu d'en adopter au moins un ?

Voici quelques variétés présentées sur le blog à découvrir (en cours de rédaction ou de mise à jour)

Cliquez sur le nom du rosier pour accéder à sa fiche

 Le rosier 'Ispahan' Ispahan
    
  

La Ville de Bruxelles

 

    
 Rosier de Damas 'Leda' - 

Léda

    
 rosier Marie-Louise Marie Louise
    
 Le rosier 'Omar Khayyam' 

Omar Khayyam

    
 'Pink Léda' Pink Léda
    
 b9. Les rosiers en Rh à Ros. Rose de Rescht
    
 rosier saint nicholas Saint Nicholas
    
 b9. Les rosiers en S. de Sa. à Sh. Semperflorens
    
    

 

Retrouvez les autres familles de rosiers anciens présentés sur le blog en cliquant ici:

David Henriet© 2016 -  Hébergé par Overblog