b2. les rosiers mousseux

  • David Henriet

Parmi les rosiers anciens, les rosiers mousseux sont certainement ceux qui ont le plus de caractère.

L'histoire

Connus déjà au XIXeme siècle, on trouve même trace de Rosa x centifolia 'muscosa" au début du XVIIIeme. Ce rosier mutation de centifolia étant stérile, il n'eu pas de descendance mais plus tard d'autres mutations de fleurs simples fertiles permirent d'isoler les lignées.

La première mutation à fleurs simples fut découvert en 1807 en Angleterre (Rosa muscosa 'simplex' = 'andrewsii') et fut mère d'une lignée anglaise. Du côté de la France, Vibert en découvrit une à son tour en 1814 qui fut à son tour à la source d'une grande lignée française cette fois.

Les premiers hybrides virent le jour ... et à partir de 1829 à force de croisement les premières moussues remontantes naquirent avec 'Quatre saisons blanc mousseux'. L'âge d'or des rosiers mousseux (jusqu'à 518 variétés) arriva au second Empire puis une grande partie des variétés se sont éteintes au profit de rosiers aux croisements plus facilement remontant. En effet sur ces 518 seules 44 remontaient et il n'en reste sauvegardé que 150 espèces dans les roseraies de l'Hay les roses et Sangerhausen cumulés.

Infos prises en partie du livre de François Joyaux; "Nouvelle encyclopédie des roses anciennes"

 

b2. les rosiers mousseux

Les caractéristiques

Comme nous l'avons vu dans l'historique, les rosiers mousseux sont des mutations des "rosiers centfeuilles" donc en sont très proche. Un port droit de 1m20 à 1m50 pas de grimpants.

Ce qui diffère réside dans la mousse, plus ou moins abondante qui couvre le calice, le pédoncule et plus rarement la tige. Cette mousse en général exhale une fragrance puissante camphrée à son toucher s'alliant parfaitement aux senteurs des pétales.

La mousse est en général verte pour les "centfeuilles" et brunâtres pour les rosiers de Damas.
En principe non remontant, certains hybrides ont toutefois cette caractéristique.
La taille se fait après floraison pour les non remontants et il est préférable de supprimer assez rapidement les fleurs fanées des remontants pour stimuler la refloraison.

 

Les variétés

Cliquez sur le nom de la varité pour accéder à sa fiche:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
David Henriet© 2016 -  Hébergé par Overblog